Vérité dans la bourse

Chers éditeurs de manuels
Cher ...... (Responsables des compagnies d'édition de manuels d’histoire)

Je suis étudiant et membre de VANK habitant en Corée du Sud. VANK est une organisation non gouvernemental et également une organisation volontaire. VANK se compose d' étudiants d'écoles élémentaires, de collèges et de lycées qui fournissent des informations correctes au sujet de la Corée aux compagnies d' édition et aux éditeurs de manuels internationaux. La Corée a 5.000 ans d'histoire, un acquis culturel diversifier et une croissance économique à grande vitesse, mais pourtant , ces faits n'ont pas été bien présentes dans les manuels et publications partout dans le monde. En particulier, l'image développée de la Corée a été présenté au monde par des actions de communications de masses, accueillant les jeux olympiques de Seoul en 1988, La coupe du monde FIFA 2002 Corée/Japon avec beaucoup de succès mais les informations concernant la Corée présente en manuels internationaux sont encore insuffisantes ou incorrectes.

D'abord la plupart des informations, sur la Corée dans les manuels internationaux ont été livré au monde par le Japon ou la Chine et non directement de la Corée. Les bons exemples décrivent 'la mer de l'est' (appellation Coréenne) comme la 'mer du Japon'(appellation japonaise).

La Corée étant au 13eme rang économique mondiale présente quand même une agriculture qui est sous-développé, 5,000 ans d'histoire Coréenne dont 2.000 ans d'histoire décrivent la Corée comme pays tributaire du Japon et de la Chine. Ces inexactitudes concernant la Corée dans les manuels internationaux ont été reflétés du contenu des manuels japonais sans aucune vérification, et qui ont été livrés au monde par les intellectuels japonais après la domination coloniale Japonaise imposée à la Corée de 1910 à 1945.

Historique précédente pour ‘la mer de l’est’
http://gias.snu.ac.kr/wthong/publication/paekche/eng/paekch_e.html

Nous savons que vous essayez de comprendre d'autres cultures et pays rencontrant le 21eme siècle (la globalisation, l'information orientée continuent au 21eme siècle). En particulier, je pense que les manuels sociales et géographiques édités par votre compagnie contribuent considérablement à la compréhension de beaucoup d'étudiants des autres cultures. Si vous projetez de passer en revue du contenu imprécis au sujet de la Corée ou si vous projetez d'ajouter un nouveau contenu au sujet de la Corée dans vos manuel , s'il vous plaît , entrer en contact avec VANK. Nous avons des données détaillées éducatives et complètes concernant l'histoire et la culture Coréennes, aussi bien que des images numériques, qui toutes sont rassemblées par les membres volontaires étudiants des lycées membres de VANK (15.000 étudiants du primaire, collèges et lycées…).

Et nous pouvons vous fournir ces informations volontairement par la poste ou via internet sans aucun coût. Le désir de VANK est que les étudiants du monde puissent connaître l’histoire et la culture Coréennes correctement par notre effort volontaire, saisissant cette occasion pour partager des rêves et des amitiés significatifs avec le reste du monde.

Cordialement,

Recommandation

Malheureusement, quand un pays domine l'autre, la première chose perdue est la vérité. Et c'est vrai que ceux qui commandent un pays également commandent son histoire. Tel était le cas de la Corée, quand il a été occupé par le Japon (de 1910-1945). Du milieu à la fin du dix-neuvième siècle, près de la fin de la dynastie de Chosun, le Japon a eu des colonies sur la péninsule Coréenne, dans sa première étape vers la formation d'un plus grand empire japonais. Afin d'obtenir l'accord d'autres nations pour annexation et colonisation certaines de la Corée, ils ont pour cela dut fabriauer un historique pour arriver à contrôler ce pays. A cet effet, le Japon a changé l'histoire, en fabriquant complètement ces faits historiques. Ces fabrications ont en effet été bien documentées, et beaucoup d'historiens occidentaux acceptent toujours l'histoire tordue de la Corée comme fait. Comment est-ce possible?

Quand la Corée a finalement ouvert ses portes a l'ouest, en 1882, après la signature d'un traité avec les États-Unis, c'était un pays relativement pauvre et technologiquement déficient, par rapport au Japon. Le Japon avait ouvert environ trois decennies plus tôt et avait embrassé la technolog ie occidentale et ardemment cherché la modernisation. Alors que la Corée était, beaucoup de siècles plus tôt, le frère du Japon, elle s'est délabrée en un pauvre cousin avec une dynastie Chosun bientôt inexistante. L'introduction de la Corée à l'ouest s'est faite par le Japon, de cette sorte le pays a filtré les informations sur la Corée, en grande partie. Quand l'annexation et la colonisation de la Corée se sont produites, L'histoire de la Corée, écrite par le Japon, a été fondamentalement écrite dans la pierre et a été accepté comme vérité.

Quelles sont certaines des erreurs au sujet de la Corée ? Probablement, la plus grand est ‘Mimana’, connu en Coréen en tant que “Imna Ilbon Bu”. En réalité, Imna n'était vraiment pas plus qu’un comptoir commercial japonais, pendant la période des trois royaumes, sur la point très méridional de la péninsule Coréenne, près de Pusan. Selon la version japonaise, Imna reflétait le territoire de la fédération de Kaya. Les Japonais proclamaient même avoir soumis le royaume de Silla!

Dans la réalité, les Japonais, qui s'est allié avec Kaya et le royaume de Baekje, n'étaient rien d'autre que des pirates ou mercenaires, dans pays qui, à ce moment-la, n'avait aucun vrai gouvernement central et avait des problèmes féodaux graves et à peine une force militaire nationale capable de conquérir une autre nation. L'évidence archéologique et historique a prouvé que, dans la réalité, la Corée est en grande partie responsable de la fondation de la famille impériale japonaise. Naturellement, ce n'est pas quelque chose qui est facilement acceptée, ou même discuté, au Japon.

Le Japon essaya encore de gagner un pied à terre en Corée vers la fin du seizième siècle, pendant le règne de Hideyoshi du Japon. En grande partie, le Japon a réussi, mais en raison des défaites navales, et avec des bouleversements politiques chez eux, ils ont abandonné. La paix a relativement existé pendant deux siècles et demi. Le Japon essaya de gagner l'influence en Corée, mais a été repoussé à maintes reprises. C'est après la chute du Daewongoon (le régent de la Corée et père du futur Roi Kojong) que le Japon a finalement eu sa chance. En 1875, le Japon lance une attaque sur la Corée et dans 1876 a établit un traite avec ce pays. Juste quelques années plus tard, l'occident rejoinia l'histoire et divisa la péninsule dans des sphères d'influence. Le rapport historique du suzerain de la Corée avec la Chine a été terminé et la Corée est devenue un pion en géopolitique internationale.

En 1905, le destin triste de la Corée a été scellé quand les États-Unis et le Japon ont convenu sur des régions d'influence dans le mémorandum de Taft-Katsura. En échange pour de reconnaitre le règne du Japon sur la Corée, le Japon reconnaitrait de même la soumission des Philippines aux les États-Unis. Quand le Roi Kojong a essayé de montrer la politique agressive du Japon envers la Corée , à la conférence de paix a la Haye, en 1907, le Japon a répondu en forçant le Roi Kojong à abdiquer le trône. La Corée était à une étape plus près de ne pas exister en tant qu'une nation souveraine (et n'avais alors que de souveraineté, que le nom).

A partir de ce moment, la Corée n’a eu aucune chance, de montrer au monde sa vraie histoire. Le Japon contrôlait le pays, ainsi que son histoire. Les Japonais ont complètement récrit l’histoire Coréenne, et même les Coréens eux-mêmes ont été forces d’apprendre une version très tordue. Heureusement, pour la Corée et le monde, les Coréens n’abandonnent pas aussi facilement la vérité. Bien que beaucoup de données aient été perdus ou détruites, beaucoup d’autres ont survécu.

Cependant c'est toujours, une lutte ascendante pour changer la perception du monde par rapport à la Corée et son histoire. Malgré que le Japon ait perdu la seconde guerre mondiale militairement, il a gagné la guerre économiquement et scolairement. Le Japon a été rapidement reconstruit avec l'aide occidentale, alors que la Corée était pour la plupart forcée de se soulever de ses propres mains. La Corée était perçue par le reste du monde comme un cloaque, alors que le Japon, favoris des pays d'Asie, était de nouveau bien accueilli dans le pli des nations occidentalisées. La guerre fratricide sur la péninsule , cinq ans après la seconde guerre mondiale n'a pas aide la perception occidentale.

Car le Japon a été vu comme cultivé et savant, et les histoires écrites au sujet de la Corée par des sources japonaises étaient vraiment les seules en anglais, elles ont continue à être acceptées comme effectives. Les historiens Coréens n'avaient pas encore eu la chance d'éditer des travaux au sujet de la Corée en anglais et, quand ils l'on finalement eu, les versions japonaises étaient devenues fermement indelogeables dans les sociétés occidentales. A ce jour, on enseigne la version japonaise de l'histoire comme fait dans beaucoup d'établissements occidentaux.

Heureusement, beaucoup d'intellectules ont pris la charger d'instruire le monde au sujet de l'histoire vraie de la Corée. Une très bonne source d'information est le livre de Wontack Hong, appelé Paekche en Coréen et l'origine du japon de Yamato. Accessible en ligne :

http://gias.snu.ac.kr/wthong/publication/paekche/eng/paekch_e.html

VANK est Une organisation que j'ai connu récemment (Voluntary Agency network of Korea). Ils se consacrent, comme l' indique leur site Web, a améliorer l'image de la Corée dans le 'Cyber espace'. Si tout ce passe bien, par les efforts de VANK et de ses disciples intéressés par le monde, l'histoire vraie de la Corée sera entièrement connue.

Thomas Duvernay, université de Dong Guk, campus de Gyeongju